Le Néo-taylorisme

 

OHNO Taiichi (1912-1990)

 

 

 

Taiichi OHNO est l’inventeur de la « méthode Toyota » au Japon.

 

Les clients, saturés de produits standardisés, cherchent des produits plus adaptés à leurs besoins et leurs désirs. La méthode tayloriste perd alors de sa pertinence. Pour mieux répondre aux demandes diversifiées, cet ingénieur propose de produire de petites séries dans de petites unités. Il part de deux principes.

 

 

Principes

 

 

Le « flux tendu »

 

Comme il s’agit d’une production sur commande, « le client est roi ». On ne peut plus lui proposer des produits dont il ne veut pas et il faut produire avec rapidité en conformité avec la demande.

 

Pour respecter ces nouveaux critères d’efficacité, la production n’est pas centralisée mais sous-traitée dans de petites unités de production, et un contrôle permanent est exercé sur tout la parcours, de la commande à la livraison.

 

« Démarche qualité »

Il faut que la production s’effectue sans accroc avec « zéro défaut, zéro délai, zéro stock », pour correspondre à la demande du client, sans qu’il puisse s’adresser à un concurrent, sans conserver des produits qui ne correspondraient à quelque commande.

 

« Traçabilité »

Un contrôle permanent permet de vérifier que le produit correspond bien à la commande et rend responsable les hommes de leur propre production. Ainsi se met en place des procédures pour suivre le produit « à la trace » et identifier le moment et le responsable d’une erreur éventuelle.

 

« Certification »

Les unités de production doivent être en mesure de répondre à ces exigences de qualité et de traçabilité par des méthodes de gestion constantes, selon des « normes » établies et contrôlées en permanence. C’est la standardisation des process.

 

 

La vision globale

 

N’étant pas dans une chaîne de production de produits prédéfinis, mais dans une production davantage adaptée aux commandes, les employés et ouvriers ont besoin de connaître le produit qu’ils ont à fabriquer et les méthodes qui garantissent qualité, traçabilité

 

Cette vision globale de la production, de la commande à la livraison, permet à chacun, au niveau de l’atelier, de pouvoir remplacer un autre ; cette polyvalence des hommes garantit une forte réactivité des unités de production aux commandes. En travaillant à la réalisation d’une commande, on se définit désormais davantage par le projet à réaliser que par sa spécialisation professionnelle.

 

La conséquence de cette réforme des méthodes est double :

-          le stress dû au flux tendu remplace la crainte du contremaître,

-          la vision globale remplace la logique de métier.

 

 

 

Applications

 

 

 

BENETON

 

Sous cette marque de vêtements existe une organisation dite « en réseau » avec :

-          d’une part, les unités de production dispersées, choisies en raison de leurs capacités,

-          d’autre part, les points de vente tout autant dispersés, selon les zones de chalandise (là où il y a des clients potentiels).

 

Le siège central :

-          reçoit les commandes des points de vente,

-          donne les ordres de production aux unités « délocalisées » qui les expédient elles-mêmes aux points de vente.

 

Ceux qui entrent dans ce système ont à respecter des délais de commande, de fabrication, de réception, de qualité… L’outil informatique permet la transmission « en temps réel » des commandes, ordres, contrôles, certificats…

 

Le siège central a trois fonctions :

-          création en fonction de la demande du marché,

-          communication,

-          contrôle de la production et gestion.

 

 

 

SMART

 

Le réseau de la marque de voiture SMART garantit de livrer une SMART personnalisée dans les deux heures qui suivent la commande du client.

 

Pour cela,

-          le montage de la voiture est fait sous forme de kit (sont livrés aux points de vente des éléments prêts à monter),

-          les changements demandés par le client sont effectués par le vendeur lui-même.

 

La production des éléments de la voiture est organisée en sous-traitance. Sont rassemblés sur un même site diverses entreprises qui assurent :

-          soudure, peinture, assemblage…,

-          gestion du stock de kits, expédition…,

-          recrutement, contrôle de gestion…

 

Chaque entreprise est constituée en petites unités de 6 ou 7 salariés avec un responsable pour gérer la répartition du temps et des tâches, le contrôle qualité…