Introduction

 

 

Une organisation (est) une unité économique de coordination, ayant des frontières identifiables et fonctionnant de façon relativement continue, en vue d'atteindre un objectif ou un ensemble d'objectifs partagé(s) par les membres participants.

MENARD, Claude, L'Economie des organisations, 1990, Paris, La Découverte, colI. Repères, p.15

 

 

De cette définition, nous retenons plusieurs éléments déterminants :

 

  1. unité économique et non pas une multiplicité,
  2. une coordination et non pas une juxtaposition,
  3. une identité délimitée et non pas une dilution dans l'espace,
  4. une continuité fonctionnelle relative et non pas un changement radical dans le temps une finalité et non pas un immobilisme,
  5. une convergence des participants et non pas une dispersion.

 

Le terme d' « économie », qui figure dans cette définition, comporte deux éléments :

-           oϊκos, la maison en grec, que l'on retrouve dans le mot « éco-système », qui désigne un ensemble de lois, de règles propres à un lieu,

-          νoμos, la loi en grec, que l'on retrouve dans le terme « a-nomie », qui désigne l'absence de loi, de règles dans un groupe social.

 

Il y a plusieurs types d'économie selon les domaines des unités étudiées: transports, ménages, commerce, développement, finances, etc.

 

La science des organisations s'intéresse aux règles et lois d'une unité telle que MENARD l'a définie et peut être entendue comme la science des règles et lois de fonctionnement.

 

Par exemple, la science de l'organisation d'unité de transports étudie ce qui se passe aux frontières de cette unité, ce qui constitue sa continuité et ses changements, ce qui caractérise son fonctionnement, ce qui définit ses objectifs, ce qui lie ses participants entre eux, ce qui permet sa coordination, etc. L'économie des transports englobe l'étude de l'organisation des transports, celle de leurs coûts, de leur impact, etc.

 

Par un biais ou par autre, plusieurs auteurs se sont intéressés aux organisations humaines. Nous avons retenus 9 approches que nous esquissons dans ce cours avec des applications dans le domaine de l’exclusion sociale et de l’insertion par l’activité économique :

 

  1. La Théorie des Types Idéaux, avec les travaux de WEBER
  2. L’Organisation Rationnelle du Travail (ORT puis OST), avec les travaux de TAYLOR
  3. L’Ecole des Ressources Humaines, avec les travaux de MAYO
  4. Les Théories « humanistes », avec les travaux de MASLOW, LEBRET, LEWIN
  5. L’Analyse stratégique, avec les travaux de CROZIER, FRIEDBERG
  6. Le Néo-Taylorisme, avec les travaux de OHNO
  7. L’Ajustement Structurel, avec les travaux de MINTZBERG
  8. Les Constructions identitaires au travail, avec les travaux de SAINSAULIEU
  9. La Théorie de la Traduction, avec les travaux de LATOUR, CALLON
  10. La Théorie de l’Agence, avec les travaux de JENSEN, MECKLING
  11. Le théories de l’organisation dans le champ de l’exclusion sociale et économique